Rechercher

Les TroubaLours (extrait)

La Compagnie des TroubaLours est une troupe de théâtre des Monts du Lyonnais

basée à Tassin-la-Demi-Lune. Elle propose aux associations un échange original, gagnant-gagnant, pour financer leurs projets avec une grande facilité. Est-ce pour autant la solution ?

Il est bien rare de nos jours de trouver des transactions où le prestataire reverse entre 65 et 85 % des recettes à son commanditaire. Tel est, pourtant, le projet fondateur de l’association les TroubaLours vis-à-vis d’autres associations.

Alain Lallemand, président actuel de l’association les TroubaLours raconte : « Notre groupe de comédiens jouait à la MJC de Tassin-la-Demi-Lune. En 2007, nous avons eu

l’idée de créer une association dont l’objectif premier était de ne pas rester en entre-soi mais de rayonner sur différents secteurs géographiques ».

La troupe contacte des associations pour développer ses projets. Elle propose la rétrocession d’une partie de la recette du spectacle monté pour elles. Le développement des représentations se réalise par les propres membres de la troupe et par les réseaux associatifs.

Une convention de partenariat est établie entre l’association commanditaire de la représentation et les Troubalours. L’association accueillante prend en charge l’organisation

générale et la troupe assure la base logistique. La variation de la rétrocession (entre 65 et 85 %) dépend en grande partie du prix de location de la salle.

La situation ne semble pas pour autant idyllique. « Depuis la pandémie, nous avons plus de difficultés à trouver des associations qui veulent bien nous accueillir. Alain Lallemand : "c’est à se demander si les associations ont encore des projets et les besoins de financement qui vont avec ». Il ajoute, « les associations ont peur de ne pas être capables de remplir la salle, de ne pas maîtriser les coûts indirects. On sent aussi une forme de désertion, un vieillissement de la population associative ».

On pourrait en arriver à considérer que l’évidence d’une bonne solution permet de poser un autre problème par le truchement de ce qu’elle est censée résoudre. Pour les Troubalours, la réorganisation de la vie sociale et culturelle est une réalité depuis la pandémie.

Article complet à retrouver sur le N° 58 du Magazine Tout va bien. Max Masse, Les TroubaLours, spectacles solidaires pour les associations. P. 27. http://toutvabienlejournal.org/nos-articles.


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Un blog pour partager un peu de mon quotidien photographique